Outils pour utilisateurs

Outils du site


rp:altay20171002

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Prochaine révision
Révision précédente
rp:altay20171002 [2017/10/02 21:34]
Altay créée
rp:altay20171002 [2017/10/02 21:40] (Version actuelle)
Altay
Ligne 46: Ligne 46:
 "​Marika est sécurisée. Vous pouvez y aller. Faites-lui payer à cet enfoiré."​\\ ​ "​Marika est sécurisée. Vous pouvez y aller. Faites-lui payer à cet enfoiré."​\\ ​
 \\  \\ 
-[[https://​youtu.be/​SbPcJgEZ8sI|Ambiance sonore]]. Niddon acquiesca et donna le signal de l'​assaut. Comme d'un seul homme, les trois rotodrones Shiawase Robotics qui survolaient de la résidence se mirent simultanément en veille. Un instant plus tard, sur un violent riff de shamizen électrique accompagné par un beat J-pop démentiel, le portail de la demeure de Keito Lung vola en éclat, projetant des éclats de bois à plusieurs mètres à la ronde. Une rafale de balles électriques d'​Onotari Violator de Niddon vint frapper le gardien de plein fouet avant même que sa main n'​atteigne l'​intérieur de sa veste. Une poignée de yakuzas estomaqués sortirent du flanc de la maison et se précipitèrent dans la cour. Le premier fût cueilli par les jambes cybernétiques de Niddon s'​écrasant sur ses omoplates depuis le mur d'​enceinte. Deux gardes furent propulsés dans l'​étang aux carpes koï dans un nouveau riff furieux tandis qu'un keytarist au masque de loup, affublé de de néons multicolores,​ s'​avançait en direction de la maison, suivi par un nain nonchalant tirant sur un joint de manabeuh au rythme de la musique. Les trois derniers gangers se trouvèrent finalement pris de court par le vrombissement sonore d'une moto de compétition s'​engageant dans l'​allée,​ suivi de la détonation de deux flèches explosives à leurs pieds, ruinant au passage les délicats motifs zen et maculant leurs costumes de terre et de sable. Un troll massif en armure de combat, tenant dans ses gigantesques poignes un arc démesuré descendit de la moto d'un pas déterminé.+[[https://​youtu.be/​SbPcJgEZ8sI?t=2|Ambiance sonore]]. Niddon acquiesca et donna le signal de l'​assaut. Comme d'un seul homme, les trois rotodrones Shiawase Robotics qui survolaient de la résidence se mirent simultanément en veille. Un instant plus tard, sur un violent riff de shamizen électrique accompagné par un beat J-pop démentiel, le portail de la demeure de Keito Lung vola en éclat, projetant des éclats de bois à plusieurs mètres à la ronde. Une rafale de balles électriques d'​Onotari Violator de Niddon vint frapper le gardien de plein fouet avant même que sa main n'​atteigne l'​intérieur de sa veste. Une poignée de yakuzas estomaqués sortirent du flanc de la maison et se précipitèrent dans la cour. Le premier fût cueilli par les jambes cybernétiques de Niddon s'​écrasant sur ses omoplates depuis le mur d'​enceinte. Deux gardes furent propulsés dans l'​étang aux carpes koï dans un nouveau riff furieux tandis qu'un keytarist au masque de loup, affublé de de néons multicolores,​ s'​avançait en direction de la maison, suivi par un nain nonchalant tirant sur un joint de manabeuh au rythme de la musique. Les trois derniers gangers se trouvèrent finalement pris de court par le vrombissement sonore d'une moto de compétition s'​engageant dans l'​allée,​ suivi de la détonation de deux flèches explosives à leurs pieds, ruinant au passage les délicats motifs zen et maculant leurs costumes de terre et de sable. Un troll massif en armure de combat, tenant dans ses gigantesques poignes un arc démesuré descendit de la moto d'un pas déterminé.
  
 <​spoiler>''​Six jours plus tôt, dans les locaux d'une start-up financière hi-tech munichoise...''​\\ ​ <​spoiler>''​Six jours plus tôt, dans les locaux d'une start-up financière hi-tech munichoise...''​\\ ​
Ligne 59: Ligne 59:
 Niddon courût à pleine vitesse en direction du porche, tandis que les yakuzas les plus futés prenaient leurs jambes à leur cou. Oggodt s'​approcha de la porte avant de la faire sauter de ses gonds d'un violent coup de botte. Un ganger téméraire se fit renvoyer dans les cordes par l'​esprit du son, qui continuait à jouer son rythme tapageur dans un déluge de son et de lumières. Niddon et Oggodt entrèrent dans la demeure. Sans un mot, deux yakuzas qui gardaient le corridor déposèrent les armes et se retirèrent d'​eux-mêmes sur le côté. Avançant prudemment en direction de la pièce de vie, Niddon chambra trois balles EX-explosives dans le Violator.\\ ​ Niddon courût à pleine vitesse en direction du porche, tandis que les yakuzas les plus futés prenaient leurs jambes à leur cou. Oggodt s'​approcha de la porte avant de la faire sauter de ses gonds d'un violent coup de botte. Un ganger téméraire se fit renvoyer dans les cordes par l'​esprit du son, qui continuait à jouer son rythme tapageur dans un déluge de son et de lumières. Niddon et Oggodt entrèrent dans la demeure. Sans un mot, deux yakuzas qui gardaient le corridor déposèrent les armes et se retirèrent d'​eux-mêmes sur le côté. Avançant prudemment en direction de la pièce de vie, Niddon chambra trois balles EX-explosives dans le Violator.\\ ​
 \\  \\ 
-La samuraï ​s'​avança dans le salon. Un homme tatoué, en kimono et cheveux gominés, se tenait derrière le canapé et fit feu à plusieurs reprises, avant que les bibelots soigneusement alignés sur sa table basse volent en éclat sous le feu de Niddon. Un accord dévastateur de keytar vint laminer la baie vitrée et la faire voler en milliers d'​éclats tranchants, comme pour signaler que toute tentative de fuite serait désespérée. D'une voix forte et déterminée,​ Niddon héla le yakuza. \\ +La samurai ​s'​avança dans le salon. Un homme tatoué, en kimono et cheveux gominés, se tenait derrière le canapé et fit feu à plusieurs reprises, avant que les bibelots soigneusement alignés sur sa table basse volent en éclat sous le feu de Niddon. Un accord dévastateur de keytar vint laminer la baie vitrée et la faire voler en milliers d'​éclats tranchants, comme pour signaler que toute tentative de fuite serait désespérée. D'une voix forte et déterminée,​ Niddon héla le yakuza. \\ 
 \\  \\ 
 "​Déposez votre arme, Keito-san, nous n'​avons aucun souhait de violence. Croyez-le ou non, c'est une visite de courtoisie."​\\ ​ "​Déposez votre arme, Keito-san, nous n'​avons aucun souhait de violence. Croyez-le ou non, c'est une visite de courtoisie."​\\ ​
Ligne 82: Ligne 82:
  
  
-Niddon ne pût réprimer un léger sourire. "Il semblerait que certains aient changé d'​avis. Un appel de Fenihi-sama expliquant comment tu as dévoyé le nom de ton oncle en traitant avec des mercenaires gaijin n'a pas beaucoup plu à Lung-sama."\\  +Niddon ne pût réprimer un léger sourire. "Il semblerait que certains aient changé d'​avis. Un appel de Fenihi-sama expliquant comment tu as dévoyé le nom de ton oncle en traitant avec des mercenaires gaijin n'a pas beaucoup plu à Lung-sama.\\  
-"Mensonges ! Tu ignores donc qui je détiens ? Je peux retourner Splenters contre vous d'un claquement de doigt."​\\  +Mensonges ! Tu ignores donc qui je détiens ? Je peux retourner Splenters contre vous d'un claquement de doigt."​\\  
-"Tu es sûr ? Qui te dit qu'il n'est pas parmi nous ?"\\  +Tu es sûr ? Qui te dit qu'il n'est pas parmi nous ?\\  
-"Il est surveillé ! Son faux déménagement ne m'a empêché de retrouver sa trace. J'ai un homme posté devant chez lui en ce moment même. Regarde !"​\\ ​+Il est surveillé ! Son faux déménagement ne m'a empêché de retrouver sa trace. J'ai un homme posté devant chez lui en ce moment même. Regarde !"​\\ ​
 Flottant au milieu des airs, une fenêtre RA s'​ouvrit sur un complexe résidentiel de luxe en plein cœur de Munich. Sur un balcon du dernier étage, on pouvait distinguer Splenters, en train d'​apprécier un délicieux bento. "​Êtes-vous prêts à le trahir ? À causer la mort du dernier être qui lui est cher ?" Keito semblait respirer à nouveau, son expression transfigurée par la haine et la colère.\\ ​ Flottant au milieu des airs, une fenêtre RA s'​ouvrit sur un complexe résidentiel de luxe en plein cœur de Munich. Sur un balcon du dernier étage, on pouvait distinguer Splenters, en train d'​apprécier un délicieux bento. "​Êtes-vous prêts à le trahir ? À causer la mort du dernier être qui lui est cher ?" Keito semblait respirer à nouveau, son expression transfigurée par la haine et la colère.\\ ​
 Oggodt pouffa d'un ricanement sonore. "​Désolé,​ mais... En'dol tu peux faire coucou à la caméra s'il te plaît ?" Oggodt pouffa d'un ricanement sonore. "​Désolé,​ mais... En'dol tu peux faire coucou à la caméra s'il te plaît ?"
rp/altay20171002.1506972888.txt.gz · Dernière modification: 2017/10/02 21:34 par Altay