Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Changements

PNJ

rp:altay20130107

Shopping - Face

Quatre heures. Il avait suivi l'elfe pendant quatre heures dans les boutiques munichoises. Le nain avait pourtant parfaitement expliqué les avantages de faire ce genre de courses matriciellement : pas d'attente, essayage immédiat via la réalité augmentée, et les mêmes sensations pour évaluer les textures en réalité virtuelle. Mais non, rien. Mademoiselle était convaincu que le réel, c'était mieux. Alors soit, il avait abdiqué devant l'entêtement obtus de Mademoiselle La-Réfractrice-au-Progrès-Technologique, et s'était laissé embarquer dans une virée des tailleurs huppés de la mégapole.
D'abord, Eidolon l'avait emmené chez Soul of Seoul, enthousiaste, avec visiblement une idée derrière la tête. Le temps de comprendre qu'elle parlait d'un kimono holowear, le nain était dubitatif. Certes, il appréciait les kimonos, réminiscence d'un héritage génétique japonais, mais le holowear, c'était cher. Et l'un dans l'autre, ça allait commencer à dépasser le budget qu'il état prêt à mettre - Niddon, ou pas - dans une soirée galante. L'elfe déchanta rapidement quand la vendeuse lui expliqua tout à fait poliment que la marque ne faisait pas ce genre d'excentricité. Splenters accepta néanmoins se prêter au jeu des essayages, le temps d'enfiler un kimono et de l'enlever presque aussitôt. La vendeuse ne manquait pas de louer le chic de l'ensemble, mais il pouvait distinguer le sourire vaguement amusé d'Eidolon. Alors qu'il regrettait déjà une bonne vieille surimpression RA, l'elfe décida d'essayer visiblement tous les kimonos de la boutique. Pendant plus d'une heure, les vendeuses s'affairèrent à lui apporter différents modèles, qu'elle enfilait les unes après les autres, l'air jovial. Splenters aurait probablement apprécié ce défilé improvisé si le bal incessant des vendeurs lui demandant “s'il n'avait besoin de rien” s'était tu. Après avoir épuisé probablement l'intégralité de la collection, elle se décida pour une robe chinoise simple… en fibre optique. Sa combinaison caméléon en version soirée mondaine, quoi. Il semblerait qu'on ne se refasse pas.

Une fois la robe payée, Eidolon le traîna dans la boutique suivante, “Très Chic Clothing”. Splenters était prêt à y entrer, alors qu'il s'aperçut sur son affichage RA qu'il s'agissait d'une filiale d'Aztechnology. Non seulement ils étaient déjà rentré par effraction deux fois dans une de leurs filiales, mais il refusait de toute façon de financer les types qui leur avait collé un exo-squelette dans les pattes. Il fit un tour rapide, à nouveau sous l'impulsion de l'elfe, chez Laurentine de Lyon, mais le nain hésita à la vue des salarymen de moyenne-haute classe qui venaient y acheter leur costume de travail. L'habit du M. Tout-le-Monde chic et branché, qui gagne bien sa vie dans une honnête corpo quelconque. Non, décidément, ça n'allait pas. Dire qu'il aurait déjà probablement eu le temps de trouver trois fois ce qu'il voulait s'il avait fait ses courses en RV…

Finalement, ils finirent par passer devant Mortimer of London. Le magasin était chic, classe, et était presque vide. A peine rentré, une tailleur s'apprêtait à prendre ses mesures lui confectionner un sublime costume Berwick qu lui irait comme un gant. Il jeta un coup d'oeil aux collections exposées, et Splenters jugea rapidement qu'un habit de ce genre conviendrait parfaitement au genre de soirée qu'il s'apprêtait à passer. D'ailleurs, Niddon n'avait-elle pas insisté sur le fait qu'il lui fallait un véritable smoking ? Eidolon semblait navrée de cette sobriété, mais après tout, c'était bien le nain aller débourser ses nuyens, et il était bien décidé à faire comme il l'entendait. Le tailleur prit ses mesures avec l'habileté d'un expert, tandis qu'Eidolon insistait pour qu'il lui programme une image pour sa robe sur son PAN. “Mais si, tu sais, facilement accessible.” Franchement. Facilement accessible. Sur un PAN. Tout est facilement accessible en RA. “Tu sais, directement sur le commlink, là, juste à appuyer.” Consterné, le nain configura en un éclair un gros raccourci sur le menu principal du PAN de l'elfe, qui modifierait instantanément l'apparence de sa robe. Une fois sorti de la boutique, smoking en main, Eidolon tenta à nouveau de l'attirer vers de nouvelles boutiques, lui vantant les superbes augmentations RA qu'elle avait trouvé dans le catalogue d'une quelconque corpo. Splenters invoqua le besoin de se préparer pour son rendez-vous afin d'échapper à une deuxième mi-temps, et fila droit vers chez lui, puisqu'Eidolon avait préféré prendre les transports en commun pour profiter encore un peu du centre munichois.

De retour à son chez lui, le nain commençait à fatiguer. Passer l'après-midi à cavaler dans les rues commerçantes, merci, mais non merci. Il se fit couler un bain, avant d'essayer rapidement le smoking. Le drone Manservant se fendit d'un “Très élégant, Monsieur.” Ce à quoi Splenters rétorqua un sec “Ta. Gueule.” avant de se déshabiller, puis de se glisser dans le bain chaud, une douce musique japonaise dans les oreilles. Il se passait vraiment de drôles de trucs en ce moment.

rp/altay20130107.txt · Dernière modification: 2015/02/18 20:36 par Altay