Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Changements

pj:oggodt

Oggodt

Attention, certaines informations de cette page ne sont pas connues de l'ensemble du groupe !

NomFrank Finkerbachen (non communiqué au groupe)
PseudonymeOggodt
RaceTroll
Date de naissance 8 mai 2052 (19 ans)
GenreMasculin
OrigineMunich
FamilleJoachim Finkerbachen (père), Martha Finkerbachen (mère)
StatutEn vie (étrangement)

Description du MJ

Csame, a.k.a. “je ne suis pas comme les autres” Oggodt : Troll, sac à viande du groupe, sa résistance aux coups lui vaut l'appréciation de son groupe, malgré sa tendance à privilégier les armes… euh… démodées dirons-nous. Néanmoins, il reste indispensable à l'équipe par son… heu… bref indispensable quoi.

Description du joueur

Physiquement, pour peu que le regard s’attarde au-delà de la carcasse de muscles qui frappe au premier abord, Oggodt a les yeux bleus et pénétrants, peu de pilosité et le nez épaté. De petites oreilles encadrent un visage sévère et attentif. Il est habillé de cuirs épais propices à l’usage de sa moto, et porte parfois un casque avec ses lunettes pour se protéger du vent.

Relations avec les autres membres du groupe

Sven

Sven, c'est un pote. Oggodt aime son côté je-m’en-foutiste et décalé, apprécie son caractère amical et décontracté. S'il ne partage pas son amour inégalé de la (mana-)beuh, de la marijuana, de l'herbe et autres substances plus ou moins psychotropes, il lui arrive de tirer une taffe sur le joint du nain avec un certain plaisir. Moins mélomane que Sven, il trouve que sa syntrash, parfois, ça se laisse entendre.

Par ailleurs, Oggodt lui est reconnaissant de lui avoir sauvé la vie à plusieurs reprises, service qu'il aimerait bien lui rendre à l'occasion. Il a également été beaucoup touché que Sven soit le seul à l'avoir soutenu quand Oggodt pensait tout plaquer pour rejoindre Meredith1).

En'dol

En'dol, ça va. Disons, ça dépend. Parfois, il est chiant. Le caractère communicatif et diplomate du face entre parfois en vive contradiction avec la nature plus brusque du troll. Ils sont très différents, sûr. Si Oggodt, un peu protecteur et parfois conservateur, a eu du mal à l'accepter en tant que membre du groupe au début, lorsque l'ork a perdu l'usage de ses jambes lors d'un run qui a tourné au vinaigre, il a prouvé qu'il était l'un des leurs.

Par ailleurs, lorsque certains membres du groupe — Splenters, en fait — ont émis l'idée que la goulification de l'ork justifierait peut-être que l'on se débarrasse de lui, ça n'a pas plu à Oggodt. Son réflexe protecteur a pris le dessus, et il aurait fallu lui passer sur le corps2).

Eidolon

Eidolon, au début, il ne l'aimait pas trop. Elle se la ramenait un peu trop, et elle avait tendance à lui faire perdre quelques plumes3). Il l'aurait certainement nié même sous la torture, mais en réalité, il n'était pas à exclure qu'il ait eu quelques pensées lubriques la concernant — il faut dire qu'elle est carrément bonne.

Mais ça, c'était avant. Il n'aurait su dire quand cela avait changé. Elle lui a offert son épée, ça, c'était carrément sympa4). Même si elle est indirectement responsable du fait qu'il se soit mangé une grenade incendiaire sur le coin de la gueule5), étrangement, il a quand même pardonné.

Eidolon a alors peu à peu basculé, dans l'esprit peu enclin à la nuance du troll, de statut de « bonasse qu'il aurait bien aimé se faire » à celui de « sœur qu'il fallait protéger à tout prix », qui semblent être les seuls statuts que peuvent espérer — ou redouter — obtenir les femmes qui le côtoient. S'il est très protecteur envers Eidolon, il reconnaît totalement ses compétences et admire ses performances martiales.

Splenters

Splenters. Un drôle de petit bonhomme. Intelligent. Pro. Carrément redoutable. Un peu un connard.

De ceux qui te font froid dans le dos, parfois. Calculateur. Égoïste, aussi.

Il lui arrive d'être sympa. Oggodt ne l'aime pas trop, enfin, ça dépend. Son caractère froid et distant est diamétralement opposé à la nature confiante et chaleureuse du troll. Par contre, il faut dire que pour tout ce qui touche à la matrice, le nain n'a pas son pareil. À défaut d'éprouver beaucoup d'amitié pour lui, Oggodt reconnaît son utilité et son talent.

Le troll prend de temps en temps un malin plaisir à faire des trucs imprudents pour l'énerver. Il soupçonne que de temps en temps, ça marche un peu trop bien. Il sait aussi que le nain a probablement accès à tout ce qu'il veut à son sujet, et ça, ça lui fait un peu peur. Il est conscient que le nain, par les informations qu'il peut, s'il le souhaite, diffuser au travers du TacNet, tient sa vie entre ses mains.

La chanson du Oggodt

Agrou agrou !
Agrou agrou c'est lui !

Dans les ombres munichoises,
Habite un étrange animal
Agrou agrou c'est lui,
le Oggodtpilami !

Bien sur il sait être subtil,
mais vaut mieux pas être son ami
Agrou agrou !

Avec son sabre phénoménal,
il tranche c'qu'il veut c'est génial !
Agrou agrou c'est lui,
le Oggodtpilami !

Gros costaud sentimental,
'l'est pas très fin, pas très banal
Il s'mange des balles et se régale
mais finit à l'horizontale
Agrou agrou c'est lui,
le Oggodtpilami !

C Y B E R O G G O D T

Pages en rapport

1)
voir « Cœur brisé ».
2)
voir la fin de « Martha ».
3)
voir « Colères », principalement.
4)
Voir « Excuses » et « Pardons ».
5)
Voir « Excuses » également.
pj/oggodt.txt · Dernière modification: 2017/01/15 02:41 par Altay