Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Changements

PNJ

rp:altay20131227

Contact

Le bourdonnement ne cessait jamais. Depuis qu'il s'était réveillé dans la cellule de Rote Kasern, le nain n'avait jamais réussi à retrouver le silence. Dire que toute sa vie, il avait refusé catégoriquement de se laisser implanter un commlink crânien et voilà que son cerveau tout entier avait décider de se lier à la Matrice. D'un côté, il pouvait de façon parfaitement intuitive ressentir les connexions et la réalité « virtuelle ». D'un autre, contrairement à son bon vieux commlink, il n'y avait pas de switch on/off sur son cerveau.
Dans l'ensemble, il se sentait soulagé. Ça expliquait une grande partie des événements étranges de ces dernières semaines. Le malaise dans la réalité virtuelle chez Keito. Ces hackings instinctifs qu'il réalisait sans aucun logiciel. Il avait passé la barrière. Mais c'était aussi terriblement flippant.
A peine sorti de Rote Kasern, il avait envisagé traquer l'homme en noir. Ce type avait l'air de savoir pas mal de choses sur ses nouvelles capacités. Mais le monde réel l'avait brutalement rattrapé. Sortis de la SOX, c'était l'avalanche de nouvelles. Déjà, plus personne n'avait de nouvelle d'Eidolon. « Envolée, et avec le VTOL qui est arrivé… »\
Putain, le VTOL. Les images se bousculaient dans la tête du hacker. Les deux types en combinaison de camouflage. L'intérieur d'un cockpit. Keito. KEITO ?
Non, non, non. Keito n'était pas dans le VTOL. Il était… à une soirée ? Des serveuses, japonaises. Des sushis. L'enculé. Un aéroport. Attends. Non, c'est pas lui, c'est… une femme ?
Le nain inspira profondément. Focus. Le VTOL. « L'assassine de William O'Dunn. »
*Searching : William O'Dunn…*
« William O'Dunn, ancien intendant du Tir na nÒg- », et merde. Eidolon était dans l'appareil.

Soudain, un clignotement attira l’œil de Splenters. Le drone. Quelqu'un utilisait l'autre Kanmushi d'Eidolon pour communiquer. C'était de l'audio. « Tir na nÒg, Dannan O'Dunn. » Merde, c'est pas la voix d'Eidolon ça ? *Audio recordings comparison : samples match (91.7 %)*
Putain. Le sang du nain ne fit qu'un tour.

*Searching : Dannan O'Dunn ..–.. ../.. ..|.. ..\.. *
La matrice commença à vomir une flopée de résultats. William O'Dunn, ancien Haut Intendant du Tir na nÒg. Brendan O'Dunn, PDG de Software Simulations Eirann Tir, compagnie de développement matriciel d'environnement virtuel et de CI. Tristan O'Dunn, intendant de la famille O'Dunn. « On est parti pour se bouffer tout l'arbre généalogique » pensa la nain. Et il n'avait pas tort.

La recherche en fond, Splenters se mit à réfléchir. Si Eidolon avait finalement été rattrapé par un commando du Tir, ça allait être coton. D'abord, il fallait se débarrasser des vieux commlinks qui traînaient, et fissa. Ensuite, réfléchir à comment entrer. Pour le peu qu'il connaissait du coin, il avait déjà entendu parler du Voile et du bordel qu'il engendrait. Rote Kasern leur devait encore la prime sur la tête de Bartek, et ils avaient l'air bien équipés. Peut-être qu'ils pourraient rentrer avec leur appui. Une fois sur place par contre, ça risquait de devenir autrement plus compliqué de retrouver l'elfe.

*Ding : new message*
Splenters chercha mentalement le message, avant de réaliser qu'il n'était pas sur son commlink. L'inconvénient d'avoir un processeur organique, c'est qu'il était bien trop facile d'oublier la bonne vieille électronique. Tiens, Ray.
« J'ai besoin de toi sur un job, un vieil ami a besoin d'aide et il est dans de sales draps. Appelle-moi dès que possible. »
Et merde. Oh, putain, un autre message en attente. Niddon. Le nain se figea quelques instants. Il n'avait pas donné de nouvelles depuis un moment, et il craint le pire pendant quelques instants. *Reading*
« Salut Splenters. Je me doute que tu dois être occupé, mais contacte Fenihi-sama, il veut te parler et ça a l'air important. Tchüss. »
C'était l'enfer. A croire qu'ils s'étaient tous donnés le mot. Il ne manquait plus que le ancien Johnson vienne leur quémander un coup de main.
Il prit quelques instants pour fixer le plafond grisâtre du squat qu'il occupait avec Sven, En'dol et Oggodt. « Hey, désolé de pas avoir donné de nouvelles, mais tu connais le boulot. J'ai encore un peu de pain sur la planche pour l'instant, mais je contacte Fenihi-sama dès que possible. J'espère pouvoir rentrer sous peu. A plus. »
* Send message ? *

* Message sent *

Le nain contempla la pièce délabrée. Ses trois compagnons encore présents profitaient des quelques heures de repos qui leur restaient avant la levée du soleil. Ou en tout cas, ils faisaient comme si c'était le cas. Il entendait le bruit du syntrash de Sven depuis ses écouteurs, qu'il avait poussé à fond, comme toujours. La matrice continuait de dégueuler un flot ininterrompu de résultats. La nuit allait être longue, et les prochains jours encore plus. Sauver Eidolon, arnaquer un Johnson de Saeder Krupp, renvoyer l'ascenseur à Ray, retourner à Munich et voir ce que Fenihi-sama peut bien vouloir. Le tout en découvrant à chaque instant plus de possibilités offertes par ses nouvelles capacités. Y avait pas à dire, « l'Émergence », comme ils appelaient ça sur les salons matriciels, c'est le changement d'une vie.

rp/altay20131227.txt · Dernière modification: 2015/02/18 20:36 par Altay