Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Changements

PNJ

rp:kelein20140128

Bienvenue au Tír

Drôles de lascars que le père céleste avait drossés sur ses côtes, un bon groupe d'ombres comme il n'en voyait pas souvent. Mais bon, les Rote Kaserne payaient, et bien, alors il leur avait sorti le grand jeu, faisant voler l'Avel Sterenn sur les vagues. Le Voile avait lui aussi sorti ses plus belles parures pour les étrangers, les colonnes d'eau défiant la gravité, le brouillard presque conscient qui se jouait des regards et des esprits, ses murailles barrant leur objectif comme les jupons d'une catherinette. Mais la vieille Cassie lui avait donné les clefs, et ils étaient passés comme une élingue dans un palan. Ça avait été un peu plus chaudard de l'autre coté, les cognes étaient de sortie, mais ils étaient passé crèmes, à peine une petite suée.

Il leur avait offert la prestation grand luxe, vu qu'il était payé, autant être serviable. Après un petit tour rapide de Dublin, il les avait amenés au Hole in The Wall, qui en plus d'avoir de bonnes bières, avaient des occupants intéressant. L'IRA avait été affranchi par les Rote Kaserne aussi, alors on leur avait déroulé le tapis rouge, ou ce qui en tenait office là bas, a savoir ne pas leur casser les dents. L'Ankou n'avait aucune idée du service que ces quatre lascars avaient rendu aux mercenaires, mais ça devait être quelque chose vu les moyens mis à disposition. Enfin, les gars étaient plutôt discrets sur leurs affaires, causant en subvoc' pour pas qu'on les emmerde. Il aurait surement pu gratter un peu, mais autant les mettre en confiance : plus longtemps ils étaient satisfaits de ses services, plus longtemps il serait payé. Le Troll avait l'air plutôt cool, malgré son gout de chiotte en bière, et l'ork était pas bégueule, même s'il avait l'air pâlichon. Quant aux deux courts sur patte… Et bien, l'un était autant flippé que l'autre était zen, des mini Yin et Yang en somme.

Il les avait ensuite amenés à Saint-Christophe, l'hosto, où ils étaient sensés rencontrés quelqu'un. Pour sa part, il avait croisé une druidesse, qu'au début il avait battu froid, la prenant pour une foutue hermétique, mais au final, elle était un peu curieuse mais pas méchante. Un peu trop curieuse du leg de la vieille Cassie, mais ça, ils l'étaient tous. Les continentaux avaient posés leurs questions, pas avancés beaucoup, gambergé à s'en péter un anévrisme, puis ils étaient rentrés dans un squat sur le port, ses préférés. Ça fleurait un peu le mazout, mais là-dessous on sentait la mer, alors ça valait le coup de s'encrasser un peu les poumons. Là bas, le troll l'avait affranchi : ils cherchaient une elfette de leur connaissance, enlevée par une Danaan. Ils devaient y tenir à la gamine, parce que s'en prendre à une des Familles, ça revenait à se poser les couilles dans un étau. Mais bon, lui, il était payé, et puis ça titillait sa fibre artistique ce genre de projets. Quand on pouvait faire chier les nantis, il était de la partie.

Le lendemain, l'ork vomissait ses entrailles et perdait ses cheveux. Pas étonnant qu'il ait l'air palot, il avait l'aura toute salopée. C'est après un baroudage au manoir des O'dunn qu'ils avaient appris la vérité : c'était une goule en devenir ! En devenir très très proche, même. Ses potes avaient été divisés, mais le troll avait tranché. En plus d'être sympa, il se payait le luxe d'être loyal, à se demander comment il avait survécu dans les ombres. Mais c'était le genre de type qu'il fallait mieux garder à ses cotés, vu la taille de ses pognes. C'est le nain agoraphobe qui était le plus vindicatif, prêt à buter son pote. D'un autre coté, l'Ankou le comprenait : il aurait pas aimé se réveiller avec une main bouffée. L'affreux était dans tombé dans le coltard bien vite de toute manière, alors ils s'étaient mis à causer de la suite des événements. Lui, pour sa part, avait lancé une petite recherche sur les lascars. Après tout, il avait beau avoir confiance, il préférait en savoir plus sur ce qui les attendait.

Le troll, Oggodt, semblait être un gros bourrin. Ça parlait d'une chevauchée sur un trollhammer enflammé, une lutte en solo contre un gang de motards elfes, qu'il avait déchiré des portes à main nues, des histoires sur un arc capable de lancer des troncs d'arbres, ce genre de truc. Un site marrant sur sa mère, aussi, qui a priori était tellement grosse que… Enfin tu vois la blague quoi. Bon, y avais aussi des trucs qui disait que le mec avait déjà pris tellement de plomb dans la couenne que certaines armureries de Munich venaient direct se servir chez son doc' attitré.

Le nain, Sven, c'était surtout des trucs dans la musique, mais apparemment c'était un mage à pas prendre à la légère. Y avait des rumeurs comme quoi à lui tout seul, il avait éparpillé tout un squad de fils de Saurons, qu'il pouvait fumer un champ complet de manabeuh sans sourciller… En tout cas, il avait l'air un peu plus éveillé que lui, et pourtant le père Céleste choisissait avec soin ses élus.

Sur Splenters, c'était moins évident. D'abord parce que c'était du jargon de la matrice, et qu'il en bitait pas la moitié. C'était quoi un script-kiddie ? Y en avait pour dire que c'était le fils d'un gros ponte des Yakuzas, que grâce à lui les triades et les Yak' feraient la paix, ou qu'il amènerait l'équilibre dans les forces, un truc du genre. Ça parlait aussi de son flingue, dans lequel il y avait une I.A. Arès, mais qu'un gnome avait jeté dans un volcan pour sauver le monde, mais ça délirait pas mal.

Un peu moins de trucs sur l'Ork, End'ol. A priori, il avait plein de potes en tout cas, et certains disaient qu'il avait été transformé en cyborg par Saeder Krupp, qu'il pouvait convaincre un troll qu'une chemise violette à jabot lui donnerai un chic fou, et aussi qu'il était le fils caché d'un roi Ork de la forêt noir, expulsé parce qu'il risquait de monter sur le trône, et y avait une prophétie qui parlait de ses pieds nus. Heureusement qu'il en avait plus.

Enfin, il tomba sur la dernière de la bande. Ça devait être l'elfette qu'ils cherchaient. Eidolon, tiens donc, “fantôme” en spéréthiel, ça sentait bien fort la modestie ça. Et là, les shadowrumeurs battaient bon train. Elle avait déchiré un mec à main nue, torturait tout ceux qui lui faisaient des avances, avait escaladée à main nue et sans combi une station orbitale, s'était poutrée un exosquelette de combat Arès, avait en une nuit défenestré tous les maquereaux des triades, avait déclenché une émeute à elle seule dans les quartiers Orks, qu'elle avait réchappé à cinq commandos de la mort du Tir, s'était faufilée dans l'antre d'un rigger et l'avait tué avant de répandre ses entrailles sur chacun de ses drones…

Dans l'ensemble, ça semblait pas être le groupe de paisibles. Ce qui revenait le plus souvent, c'est que leurs runs étaient sanglants, qu'ils hésitaient pas à torturer pour trouver des réponses, qu'ils s'étaient souvent mis dans des galères plus grosses qu'eux, et y en avait quelques un pour dire que c'était des branques de débutant qui foutaient la honte à la profession. Mais bon, il avait vu aussi qu'ils avaient un QG à Munich dans un vieux sous marin échoué dans l'Isar, alors ils devaient pas être si mauvais que ça.

Ahhh, l'objectivité des ombres. Enfin, a priori c'était pas des fins, alors mieux valait la jouer cool. Il s'intéressa donc de plus près à leur conversation, proposant quelques pistes. Le mieux qu'ils avaient, c'était faire chanter une des filles de la Danaan, ou du moins un plan tordu dans la matrice pour lui filer des renseignements sans qu'elle sache d’où elle venait, pour que basiquement elle fasse leur boulot à leur place. Lui, il était plus pour les bonnes vieilles méthodes. Un enlèvement, ça facilitait les choses. Mais bon, vu les loustics, ils allaient envoyer des bouts de la gamine à son daron jusqu'à ce qu'il crache le morceau, alors il insista pas trop. En fait, il se proposa même pour leur filer un coup de main dans la matrice, même si c'était pas trop son truc. Avec leur face dans les choux, il lui arrivait surement pas à la cheville mais pourrait peut être arrondir les angles. Heureusement, il n'eut pas besoin d'aller jusqu'au bout de sa promesse : la goule se réveillait, avec la dalle. Oggodt essaya de lui présenter les choses, mais l'ancien Ork semblait plutôt bien s'en accommoder. Le troll était en train de monter un plan foireux pour lui chercher de la pitance quand une fille de la cour Sombre qui les avait accueillis au Hole fit service à domicile. L'Ankou était pas à l'aise avec les Unseelie, toujours difficile de savoir quelle embrouille était caché derrière leur sourire, mais bon, il préférait un bras inconnu à l'un des siens, alors autant laisser courir. Et puis ils avaient la gamine à faire chanter, alors autant s'y mettre.

La ferrer fut apparemment un jeu d'enfant, la filer un peu plus compliquer. La mare était grande, et le bouchon pas bien visible d'après Splenters, alors ils durent y passer un moment avant de pouvoir la chopper, alors qu'elle entrait dans un rade de la banlieue indus'. Comme personne semblait motivé, c'est lui qui rentra pour prendre un canon et jeter un œil. En fait d'œil , c'est un certain nombre de regard qu'il attira, son attirail lui faisait souvent le coup, mais qu'est-ce qu'ils y connaissaient, les ouvrier, à la magie, hein ? Sven vint le rejoindre, histoire de partager une mousse. Et puis l'attente était moins longue à deux. Elle causait avec un gus, mais difficile de voir son visage. Pas étonnant, en fait, une fois que le gus en question leur caressa la nuque avec deux flingues bien froid, vu la dégaine, ça devait être un ex-militaire, ou en perm. En tout cas, il semblait au jus de leur problème, mais il semblait surtout avoir les siens, de problème, vu qu'il leur demanda gentiment de s'occuper de leurs lignes, et d'arrêter de faire du remous. Bah, c'était pas son genre de se rabattre le caquet, et à l’esbroufe c'était passé. Le gars avait filé un numéro de comcode, en disant qu'il y aurait des infos au bout. A voir si c'était pas un traquenard. Dehors, ils avaient trouvé le troll en train de piquer un roupillon, certainement aidé par la fée électricité. ça avait été un sacré déménagement pour le bouger de siège, et ils avaient du emprunter le fauteuil de la goule pour le remonter. Et voila où ils en étaient. Surement quelques jours de salaire en plus, et probablement un tas d'emmerde à venir, mais ils commençaient à lui plaire, tous autant qu'ils étaient. Que le père Céleste le guide, il allait nager dans les eaux troubles des Danaans !

rp/kelein20140128.txt · Dernière modification: 2014/07/09 10:29 par Kelein