Outils pour utilisateurs

Outils du site


Panneau latéral

Changements

PNJ

rp:kelein20132002

Orgueil et Préjugés

Le matelas était ferme, mais confortable. Quelques rayons de lumières perçaient à peine les lourds rideaux devant la fenêtre. L'épaisse couette semblait aérienne, et la température de la pièce était parfaite. Eidolon s'étira langoureusement. Cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas si bien dormi, et le sentiment d'oppression ressentie en arrivant dans l'archologie s'était rapidement évanoui devant le confort des lieux. Elle se leva, plongeant avec délice ses orteils dans l'épaisse moquette rouge de la chambre, alors qu'un drone s'approchait déjà, tenant un plateau comprenant divers pâtisseries et un assortiment de jus de fruits.

“Mademoiselle a passé une bonne nuit ?”

Même la synthèse vocale du drone semblait parfaite. Elle aurait surement put trouver ça lassant à la longue, mais après les marais de Camargue, c'était un ravissement.
Cela avait ravivé de nombreux souvenirs également, et elle s'était surprise la veille à éviter tout contact avec son environnement, jusqu’à ce qu'elle se fasse violence pour se rappeler qu'elle était beaucoup moins fragile maintenant.
La journée de la veille s'était écoulée à toute vitesse, entre la visite de l'archologie et la découverte des merveilles dispensées ici. Heureusement que les esclaves corpo étaient là pour leur rappeler que ce n'était pas le paradis, et loin d'être parfait. Toutefois, Splenters avait eu l'air d'un gamin invité chez le père noël devant les technologies déployées ici.
Elle même s'était surprise à passer une partie non négligeable de la soirée à discuter avec Mr Johnson, qui en savait long sur pas mal de grandes équipes de runners. Ses propres connaissances étaient surtout limitées à l'Europe, mais il lui avait raconté des histoires formidables sur des runners aux UCAS. Et le bushmills lui avait rappelé son père, le soir, dans la bibliothèque… Elle chassa les souvenirs qui ne cessaient de la harceler, et expédia rapidement son petit déjeuner. Il n'était pas question de rester oisive aujourd'hui, il y avait trop à faire. D'abord, la salle de sport. Tout ce luxe lui donnait l'impression de se ramollir à grande vitesse, et elle sentait les câbles musculaires tressaillir devant tant d’inactivité.
Il y avait largement de quoi faire en réalité virtuelle, mais il lui avait été confirmé hier la présence de plusieurs salles physiques, et elle n'eut à demander son chemin que quatre fois avant d'en trouver une. Celle ci était presque vide : ou bien les esclaves corpos étaient au travail, ou alors ils privilégiaient la RV.
Tant mieux pour elle.
Elle commença par quelques échauffements, puis enchaîna sur des mouvements de base. Elle réfléchissait à ses derniers combats. Le garde du corps de Keito lui avait posé problème, ses coups n'avaient manifestement pas été assez puissant pour passer sa résistance. Même constat avec les mercenaires des Swamp Rats. Et si le premier ne risquait plus de lui poser problème, il y avait de fortes chances qu'elle rencontre de nouveau les seconds. Il lui fallait être prête.
Elle commença par les mouvements les plus simples qu'elle connaissait. Son apprentissage des arts martiaux avait commencé quelques années plus tôt, mais elle avait souvent changé de salle et d'enseignant, et il en résultait un amalgame plus proche des MMA que d'un vrai art martial. Il y avait principalement des morceaux de muay thai et de karaté, mais mélangé à des coups bruts et beaucoup de perte d'efficacité. Elle accéléra le mouvement, se concertant sur les coups de genou et de coude. On lui avait souvent enseigné qu’un bon combat se devait d’être court, et elle adhérait parfaitement à ce concept. Un adversaire à terre au premier coup n’avait pas d’occasion de rendre la pareille, mais avec les protections des mercenaires, il fallait être rapide et extrêmement puissant. Heureusement que le bioware était là.
Elle martyrisait depuis une bonne heure le mannequin d'entrainement quand elle sentit une présence derrière elle. Un coup d'œil en arrière suffit à lui faire remarquer une grande blonde qui la regardait d'un air critique, une moue dépréciatrice sur les lèvres.
Elle s'apprêtait à l'ignorer quand elle entendit une exclamation narquoise, et se retourna d'un coup sec, assez furieuse d'être à la fois interrompue et si manifestement jugée.
“Quoi ?”
Sec, cinglant, chargé de sous entendu.
“Non, non, rien, continue…“
L'ironie était pesante, mais elle n'allait pas déclencher un conflit ici sans savoir à qui elle avait à faire. SK payait grassement, ce n'était pas le moment de se les mettre à dos. Elle reprit l'entrainement, mais son unique spectateur semblait juger la performance plutôt médiocre, et ne se laissait pas de le lui faire sentir. Eidolon tint quasiment une dizaine de minutes sans sourciller, puis n'en tenant plus, se tourna vers la pimbêche.
“Ecoute, tu veux en discuter sur le tatami ?”
Au sourire carnassier que lui fit la blonde, elle eut un instant de doute sur le bien-fondé de sa décision.

L'après midi touchait à sa fin quand elle rentra en claudiquant jusqu'a sa chambre. Malgré l'orthoderme, elle avait l'impression qu'un poids lourd lui était passé dessus, et que la moitié de son corps était composé de bleus. Si elle avait pu enseigner quelques coups forts peu conventionnels appris sur le tas à son opposante, elle avait eu le loisir de voir de près pourquoi on appelait le muay thai “art” martial. La puissance développée par son adversaire n’avait que peu de commune mesure avec ses propres coups, malgré son squelette renforcé. Et elle avait eu à faire à une stratège du placement : collé au corps ou à la limite de l’allonge, elle semblait occuper l’ensemble de l’espace, trouvant la moindre faille dans la garde de son adversaire pour l’approcher au plus près et lui caresser les côtes des genoux. Elle avait encore la tête qui résonnait du choc des membres cyber contre son crâne en titane, et la résistance de son corps avait été suffisamment éprouvée pour enterrer les souvenirs de sa lointaine fragilité.
Elle ne connaissait pas le nom de son adversaire du jour, seulement qu'elle avait le bras et la jambe droite cyber, et savait en jouer. Manifestement, c'était une professionnelle du Muay Thai, et l'amateurisme dont avait fait preuve Eidolon en s’entraînant lui avait semblé nécessiter une mise au point. Le message était passé. En force.
Néanmoins, plus qu'une correction, c'était une vraie leçon qu'elle avait reçu, et si sa fierté était plus amochée encore que son corps, elle n'était pas stupide au point de ne pas voir qu'elle avait beaucoup appris. Et probablement d'un maître en la matière. Tout bien réfléchit, elle ne voulait pas trop savoir d'où venait la blonde, ni pourquoi elle travaillait pour Saeder-Krupp.
Elle se laissa tomber sur le lit, vermoulue, et ne se redressa que lorsque le drone l'invita à aller se restaurer, le tout accompagné d'une invitation de Mr Johnson pour la soirée.
Elle se prendrait surement une réflexion quant à sa démarche pour le moins raide, mais elle avait hâte d'échanger de nouvelles histoires avec lui. Et pour demain, une activité plus cérébrale serait de mise, une fois un rapide décrassage effectué. A priori, ils avaient quelques génies en électronique, et elle avait bien envie d'en apprendre plus sur les senseurs et serrures maglock. Pour une fois que l'enseignement serait dispensé à l'œil, autant en profiter. Savoir comment fonctionnaient les défenses électroniques lui serait d’une grande aide, et même si en une journée elle n’espérait pas faire des miracles, ça lui donnerait surement un vague aperçu. Pas besoin de dire que c’était pour les contourner ou les pirater plus tard.
De toute façon, il ne lui restait plus qu'une journée de vacances. Après, le séminaire allait commencer. Il allait falloir trouver le sous-marin parmi les requins. Et acheter une tenue adéquate, son tailleur Zoé © était resté à Munich. Mais bon, elle avait vu un magasin RheinGold lors de la visite, nul doute que Splenters ou Oggodt se feraient un plaisir de l'accompagner. La simple idée d’une heure ou deux de shopping suffit à lui redonner l’énergie nécessaire pour rejoindre le restaurant où elle avait été conviée. Elle se demandait ce que faisaient les autres. La mission à venir serait plutôt particulière, et elle espérait qu’En’dol serait au mieux de sa forme. Et qu’Oggodt ne serait pas trop en forme…

rp/kelein20132002.txt · Dernière modification: 2014/08/13 20:00 par Whidou